Antoni TÀPIES

Né en 1923 à Barcelone, Espagne
Décédé en 2012 à Barcelone, Espagne

Antoni Tàpies utilise des empâtements épais, des collages, des objets trouvés et des graffitis pour ses premières créations. Il se dirige rapidement vers l’abstraction et, bien avant l’arte povera, intègre des matériaux. Il est un des premiers artistes à donner ses lettres noblesses au mélange de matériaux peu académiques et qui s’affilie à d’autres domaines tels que la sculpture, la nature et les déchets (matériaux organiques végétaux, cordes, papiers déchirés, chiffons, débris de terre et de pierre) dans ses travaux. À travers son œuvre, Antoni Tàpies montre un intérêt particulier pour les lacérations, les entailles et les griffures au sein de ses compositions. Il qualifie ces œuvres de « champs de bataille où les blessures se multiplient à l’infini ». Il a exploré plusieurs médiums, comme l’estampe, la gravure, comme ici, dans lesquels il a introduit différentes techniques comme le gaufrage, le collage, le flocage, la lacération, le pliage et le découpage.

 

Antoni Tàpies est un peintre, sculpteur, essayiste et théoricien de l’art espagnol d’expression catalane. Après des cours de dessin à l’Académie Valls, il se consacre à la peinture et à l’abstraction.

Dès le milieu des années 1950, sa renommée devient internationale. Il remporte des prix internationaux et participe à la Biennale de Venise en 1952.

Exposé(s) chez nous