Stéphanie-Maï HANUS

Née en 1974 à Creil, France
Vit et travaille à Angy, France

Les créations de la plasticienne Stéphanie-Maï Hanuš évoquent ses nombreux séjours en Asie, où elle découvre d’autres façons de penser le monde (chamanisme, superstitions…). Après des études d’arts appliqués à Paris, elle part en Indonésie dans une école d’arts traditionnels, puis au Japon où elle se forme à l’art du nouage auprès d’artisans. Cette quête de « l’ailleurs » dure 10 ans, puis elle installe son atelier dans l’Oise.

 

L’utilisation des matériaux souples lui permet d’être au plus près de la matière ; Peu d’outils sont nécessaires pour tresser, nouer, tisser ; des gestes simples qui créent des liens et renforcent la solidité d’éléments « pauvres » et fragiles. Elle est attentive à leurs ambivalences. Ils sont fins et cassants, mais peuvent devenir résistants, ils se nouent et se dénouent, ils enferment et ils délivrent…

 

Créer des liens, se libérer de nœuds anciens, dénouer pour retisser… N’y-a-t-il pas là simplement par métaphore, sa conception de la vie ?

Exposé(s) chez nous